Ouattara et le régime Sarkozy pillent la Côte d’Ivoire en levant l’embargo

On ne sait pour quel prétexte, l’Union européenne a supprimé les sanctions à l`encontre des deux grands ports de Côte d`Ivoire,
Abidjan et San Pedro, ainsi que contre certaines entreprises liées aux secteurs stratégiques du pétrole et du cacao et dans le but, nous dit-on, de soutenir le régime d’Alassane Ouattara.

C’est une décision à effet immédiat, qui est donc supposée répondre à la demande des autorités légitimes de la Côte d`Ivoire. Voici les termes utilisés par l’UE :

« Les ports autonomes d`Abidjan et de San Pedro, la Société ivoirienne de raffinage et le Comité de gestion de la filière café et cacao sont retirés de la liste des entités soumises par l`Union européenne à un gel des avoirs. »

C’est bien intéressant de voir que l’UE est apte à décider de la nature des régimes légitimes en Afrique, alors qu’elle est incapable de résoudre la question qui se trouve sous ses pieds, c’est à dire en Belgique.

Mais le plus intéressant dans tout ceci, c’est que les choses se font dans la précipitation.

Ainsi, sommes-nous convaincus que ce n’est pas Alassane Ouattara qui a trouvé cette dernière entourloupe, mais bien ses créanciers qui ont dépensés beaucoup d’argent en minutions pour faire une guerre perdue en Côte d’Ivoire. (Voir le commentaire de ce journaliste)

http://videos.tf1.fr/infos/commentaire-politique-barbier/lci-le-commentaire-politique-de-christophe-barbier-du-5-avril-6359997.html

Ce que nous voyons aujourd’hui encore une fois, c’est que les forces de l’ONU et de l’opération française Licorne qui sont présentes actuellement dans le port d’Abidjan, au lendemain de la levée des sanctions de l’Union européenne veulent rentrer dans leurs fonds.

Avant de partir de Côte d’Ivoire, ils vont voler les matières premières du pays avec la complicité de leur président international, sous prétexte de « reprise de l’activité économique notamment au port, en liaison avec les autorités locales », c’est-à-dire celles de Guillaume Soro et Alassane Ouattara.

Nos deux compères volent les matières premières de la Côte d’Ivoire tandis que leurs rebelles peuvent piller les Ivoiriens pour se payer eux-mêmes, le système du vandalisme étant la règle au nord depuis 2002, ce n’est pas dans la capitale qu’ils vont abandonner leurs habitudes économiques.

Il faut par ailleurs signaler que l’État de Ouattara et Soro n’ayant pas trouvé de l’argent dans les banques ivoiriennes et ne pouvant pas avoir de décaissement de la part de la BCEAO, se retourne vers cette dernière tentative de pillage!

Et d’ailleurs, on nous dit que l’armée des Forces Rebelles sécuriseraient Abidjan, mais pourquoi ce n’est pas elle qui sécurise actuellement le port et l’aéroport?

Figurez vous que c’est  la Force Licorne et les troupes de l’ONU qui « travaillent avec les services portuaires ivoiriens » supposés. Les forces, l’ONU et la Licorne s’auto-accusent tellement au point même qu’ils s’inventent un nouveau nom, « les Forces impartiales (mission onusienne Onuci et force française Licorne) « .

Quant est-ce qu’une force pour la paix sous la mission de l’ONU a besoin de se définir comme étant une force équitable? Impartial par rapport à quoi, à une mission pour la paix?

L’activité de vols des matières premières de la Côte d’Ivoire se fera aussi au niveau de l’aéropot qui selon certaines informations reprendrait les vols commerciaux et bien sûr, c’est Air France qui sera le seul témoin de ce nouveau commerce français.

Ce sont des militaires qui étaient là pour faire partir des ressortissants français et tout à coup, il y aurait des visiteurs curieux qui seraient intéressés d’aller en Côte d’Ivoire en cette période de troubles?

Africains, il faut en vouloir à vous mêmes et à vos supposés présidents de pays souverains !

Jeunesse africaine, la liberté se réclame !!!

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.