Ahoune Sané dans un voyage au Sénégal-Gambie-Casamance (?)

Ce 04 avril, je l’ai passé sur les routes entre la Casamance – la Gambie – le Sénégal. Pourquoi j’écris la Casamance?
La réponse justifie donc le pourquoi de ce post: il s’agit de partager une partie de mon quotidien sur les routes régionales avec en plus une photo d’Ahoune Sané.

Ahoune Sane copie AkanAhoune Sané (voir photo)…, parce que j’ai redécouvert le Grand Fogni qui va de la rive gauche du fleuve Gambie à la rive droite de la Casamance, englobant le Soungrougrou.
Vous ne pouvez pas échapper au charme et à la personnalité de cette région. Les Fognis me paraissent comme des gens têtus, prêts à faire toutes les additions culturelles possibles sans se renier au fond; une vraie parcelle du peuple Ajamaat qu’on peut comprendre à travers la figure historique d’Ahoune !

Revenons à notre réponse…
Savez-vous que quand vous allez en Casamance avec une voiture non immatriculée au Sénégal, vous n’avez aucune chance que les douanes gambiennes vous fournissent un ordre de passage sur lequel il est marqué destination Sénégal. Pour eux, si vous allez à Ziguinchor, Kolda ou Sédhiou, c’est que vous allez en Casamance et point.
Essayez, en restant aimable de demander pourquoi ils ne mettent pas Sénégal (comme cela m’est arrivé à plusieurs reprises) et vous risquez d’avoir la même réponse: « Cassamance »!
Dans l’autre sens, c’est-à-dire, quand on se rend au nord, ils prennent la peine de vous demander dans quelle ville vous vous rendez avec Sénégal en rajout [Kaolack (Sénégal)].

Cela pourrait se comprendre aussi (?) par le fait que les douanes sénégalaise ne font pas l’exception. Les Passavants de circulation avec la précision que votre adresse complète est au Sénégal, sont délivrés pour ceux qui se rendent en Casamance. On m’a fait comprendre que le Passavant de circulation en Casamance, n’est plus valable si je dois me rendre au nord (même par la voie maritime), et que je devais impérativement prendre un autre.
D’ailleurs, quand vous vous rendez au nord, vous devez spécifier la ville du Sénégal où vous allez (Kaolack, Fatick  Thiès…).

En somme, on se rend en Casamance comme si on se rendait dans un pays voisin: Gambie, Guinée-Bissau, Mali. C’est-à-dire que même administrativement, la Casamance a encore une particularité pas facile à gommer !

p.s: J’ai assisté au Séminaire sur l’Histoire Générale du Sénégal. Faisons très attention à propos de l’inclusion de la partie Sud du pays dans cette histoire. Car, il y a le risque de refaire les mêmes erreurs et il n’y aura plus d’excuses pour ne pas admettre le MFDC à trouver là de quoi plaider ses griefs à l’audience qui aide désormais au règlement de cette crise de la République du Sénégal en Casamance.

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Senegambiana. Ajoutez ce permalien à vos favoris.