Commémoration des Tirailleurs Sénégalais en 2014

Que les Tirailleurs de 14-18 envahissent le Sénégal de 2014-2018 !

Qu’est-ce qui pourrait expliquer cette «absence» dans l’actualité culturelle et politique sénégalaise de l’avènement du centenaire de la guerre 14-18 ?
Vu que c’est au ministère de la Culture et du patrimoine que revenait par excellence la préparation et l’organisation de tels événements, on pourrait déjà indexer – et ce n’est qu’une hypothèse – les choix approximatifs du régime de l’alternance d’avril 2012, d’avoir imposé un ministre de la Culture dont l’endoctrinement intellectuel est resté à l’état d’ébauche.
En avançant ce postulat, nous refusons de laisser croire que nous serions animé d’une forme d’élitisme quel qu’il soit. Car le Sénégal a déjà vu des ministres qui n’étaient pas à la hauteur de leurs responsabilités, les plus humbles reconnaissaient leurs insuffisances en démissionnant. C’est ainsi que la grande majorité des Sénégalais, qui avaient porté le Président Macky Sall au pouvoir, pouvait avoir des doutes sur les capacités du chanteur de renommée internationale, Monsieur Youssou Ndour (pour ne pas le nommer) à occuper un hyper-ministère de la Culture, du patrimoine et du Tourisme. C’était plus vque de la magnanimité de la part du chef de l’Etat d’accepter une telle proposition dans un ministère qui pouvait permettre à l’homme politique «qui connaît le passé et qui sait le présenter à ses contemporains, de détenir évidemment une clé privilégiée pour influencer leur imaginaire» (Autrement, passion du passé. 1987).
Paru dans lequotidien du 22 novembre 2013
Accessible en ligne

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Afrique / Monde, Senegambiana. Ajoutez ce permalien à vos favoris.