Haute probabilité: Bissau n’acceptera jamais une armée de la CEDEAO ou pire…

Le sentiment de quelque chose qui va se passer survole la région du Pays Ajamaat… Si si si, il vous suffit d’aller sur le terrain et de humer l’air, vous le sentirez promis. Et si vous voulez mon avis, je vais vous le donner à propos du projet d’envoyer des soldats de la CEDEAO en Guinée-Bissau. 

Il y a deux choses auxquelles il faut s’attendre. 
Soit la Guinée-Bissau, celle des anciens combattants aux fusils obsolètes qui attendent que des soldats étrangers viennent s’ingérer dans leurs problèmes pour en profiter et se fournir en nouveaux gadgets mortels; dit oui à la présence de soldats de la CEDEAO. Mais, c’est juste pour créer la confusion, les conditions nécessaires pour faire une énième guerre contre l’envahisseur, 

Tiens, n’est-ce pas que le système atlantique a laissé ce poncif selon lequel certaines « peuplades » ajamaat avaient fait du vol un grand métier. Elles n’hésitaient pas à provoquer des guerres juste pour se doter en biens: la guerre comme outil de vol, quel beau sujet de réflexion… passons !

Ou bien, elle (la Guinée-Bissau) va dire NON à toute présence étrangère soit-elle sous-régionale. En d’autres termes, elle a déjà les moyens de faire la guerre à ceux qui fouleraient en tenue militaire le territoire ! 

Il ne faut être savant pour le savoir. 
On voit mal comment ceux qui ont chassé du pouvoir, les successeurs de Malang Bécaye Sagna en les accusant de faire trop de faveurs à l’Angola et à son armée peuvent demander à la CEDEAO dominée par la France et avec laquelle ils n’ont aucune histoire commune, de venir s’ingérer dans une crise interne…

En soulevant la question de l’histoire commune, nous voulons souligner que l’Angola qui est source de fierté pour la Guinée-Bissau. Car c’est le seul Pays africain qui profite de l’ironie de l’histoire en venant au secours de l’économie de l’ancienne puissance colonisatrice, le Portugal, n’est pas un pays ennemi en Guinée-Bissau. Un prétexte est un prétexte, mais l’Angola a beaucoup investi en Guinée-Bissau… Va-t-elle partir ainsi ? Croyez ce que vous voulez !

S’y ajoute encore le cas gambien, sans oublier la situation MFDC…

Pour rappel: Jammeh a contesté le pouvoir de Ouattara; Wade, puis Macky Sall ont successivement demandé à Jammeh de l’aide pour la paix en Casamance; et puis on nous apprend que Ouattara et ses FRCI vont débarquer en Guinée-Bissau le pays où avait transité un bon nombre des dignitaires du régime Gbagbo acheminés là par l’Angola….

Quelle casse-tête !!!???

Eh bien un envoi de troupes de la CEDEAO en Guinée-Bissau même avec un apport gambien, c’est jeter une bombe à sous-munitions dans le Pays Ajamaat !

Et nous devrions être, nous autres citoyens du monde amoureux de la région, les premiers à dire attention pensez à nos populations !!! 

Lisez et faites lire Histoire authentique de la Casamance

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Afrique / Monde, Cultures & civilisations, Senegambiana. Ajoutez ce permalien à vos favoris.