Casamance: Macky Sall parle de « continuité territoriale » en lieu et place d’une « intégrité territoriale »

Lors de la Campagne du second tour de la présidentielle sénégalaise en mars 2012, le Président et candidat Abdoulaye Wade s’est plombé les ailes en Casamance en disant d’un air vantard que c’est lui qui nourrissait la rébellion.

Un tel discours, c’est ce que les Casamançais appellent « la nature du Sénégalais« . Un poncif peut-être, mais le Casamançais croit que le « Sénégalais », c’est celui qui donne de la main gauche ce qu’il retire de la main droite.

Or, dans la culture du Pays Ajamaat, on ne fait pas soi-même l’éloge de ses bonnes actions et on ne proclame pas à qui veut l’entendre qu’on a donné du riz (symbole de la civilisation locale) à son voisin.

Abdoulaye Wade pouvait remporter la Casamance au 2nd tour, mais sa méconnaissance des réalités culturelles ont fait qu’il a été rejeté pour avoir donné l’impression qu’il était celui qui nourrissait la rébellion – ce qui d’ailleurs restait à vérifier – !

Tandis qu’il s’évertuait à insulter l’éthique casamançaise, son adversaire politique et non moins « fils parricidaire » Macky Sall invité devant la même plateforme des Femmes pour la Paix en Casamance, a réitéré son discours sur la mise en place d’une sorte de plan Marshall, la relance « de toutes les activités économiques et sociales par les voies ferrée, maritime, aérienne et terrestre, estimant que c’est une question d’équité et de justice sociale et une question de continuité territoriale » (APS 20 mars 2012).

Le candidat Macky Sall n’avait donc pas varié dans sa promesse relative à la « continuité territoriale » du Sénégal en Casamance, comme il le faisait savoir sur RFI en Janvier 2012 (lundi 09 janvier). A la question :

RFI : Le conflit casamançais… Qu’est-ce que vous pourrez faire de mieux qu’Abdoulaye Wade, si vous êtes élu ?

M.S. : Je pense que ce que je ferais de bien, c’est d’abord, avec humilité, de mobiliser toutes les forces vives de la Casamance. Nous allons travailler également avec nos pays frontaliers, qui sont la Gambie et la Guinée-Bissau, et travailler également à travers une réponse économique, avec des projets structurants, tant dans le désenclavement que dans la perspective d’emplois pour les jeunes Casamançais. Donc je crois que là, il faudra une sorte de plan Marshall, immédiatement régler vraiment la continuité territoriale entre la région du sud et le reste du Sénégal, et surtout donner des perspectives avec tous les acteurs impliqués.

En préférant user du principe de « continuité territoriale » durant toute la campagne électorale, en évitant le langage assimilé qui galvaude la notion vaseuse « d‘intégrité territoriale » – qui n’a d’ailleurs aucune pertinence pour qui connaît les frontières héritées de la colonisation où se trouve la Casamance – le candidat et désormais Président de la République du Sénégal, Monsieur Macky Sall jette les bases d’une nouvelle forme de négociation avec le MFDC, et dans un dialogue qu’il veut inclusif.

La Casamance toute confondue « dialogue inclusif » oblige, regorge d’une élite bien éduquée aux promesses politiques qui saura lui dire qu’est-ce qu’elle entendait par « continuité territoriale« . Mais faut-il encore que la Paix en Casamance soit réellement une de ses priorités… !

NB: Cette notion, le principe de continuité territoriale n’a de sens que dans son acception et son application comme action politique dans les territoires Portugais et Espagnols et non dans son usage abusif en France.

P.s: Macky Sall qui est le premier, sinon le seul homme politique sénégalais à avoir acheté l’histoire authentique de la Casamance a certainement lu la Postface (rendue publique depuis mai 2011) de cette réflexion où se manifestait déjà l’idée d’un statut spécial pour la Casamance qui pourrait justifier l’usage de « continuité territoriale » en lieu et place du terme « intégrité territoriale ». La nuance est grande, très grande même !

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Afrique / Monde, Cultures & civilisations, Senegambiana. Ajoutez ce permalien à vos favoris.