Même l’armée sénégalaise « DIR(e)-PA(s) » les malheurs du régime Wadien

Ne fallait-il pas s’y attendre ?
Quand Wade décida d’autoriser la « grande muette » comme on dit, à voter comme tout citoyen, on voyait bien qu’il avait envie de mieux la museler derrière le faux semblant de démocratie citoyenne à travers ce vote des hommes en tenues militaires.

Comme disait le professeur Marcel Bassène excellemment repris par Ousmane Ngom, « il (Wade) parle comme un démocrate mais agit comme un monarque« . Or, les armées dans les monarchies sont ce qu’elles sont.
Big up Me Wade, plus « Ndiombor » que vous meurt !

Subtilement mais efficacement, il nous a fait avaler des couleuvres.
A ce titre, j’estime humblement qu’on le regrettera comme homme politique qui aurait marqué l’histoire du Sénégal, ce Me Wade…

En effet, comment expliquer que depuis quelques temps, la « Direction des relations publiques des armées » sénégalaises (Dirpa) ne cesse d’accumuler les erreurs de communication?

Entre son « déni » d’une attaque de la rébellion qui aurait pris en captivité des soldats sénégalais et sa dernière sortie pour dire aux Sénégalais qu’elle était en train de faire une « SIMULATION DE CRASH » et qu’il n’y a pas eu comme le mentionnait la presse de « crash d’avion en provenance de Ziguinchor et en direction de Dakar qui se serait écrasé au niveau de Ngazobil et au bord duquel il y aurait une cinquantaine de personnes », il nous semble qu’il y a trop de non-sens.

En effet, il faut bien nous expliquer comment l’armée d l’air sénégalaise peut s’autoriser à faire une simulation de crash sans la présence de sapeurs-pompiers pour parer à toute éventualité ?
Et d’ailleurs dans quel contexte l’armée sénégalaise va-t-elle faire une simulation de crash sur les côtes sénégalaises ?
C’est quoi d’ailleurs une simulation de crash ?

Autant d’éléments donc qui nous amène à croire que comme un monarque Me Wade est en train de transporter l’armée sénégalaise en une armée monarchique, processus nécessaire pour mettre en place la fameuse dévolution monarchique au Sénégal dont on l’accuse.

Certes ce ne sont que des accusations, mais il nous semblerait que l’armée sénégalaise ne « Dire-pas » la vérité aux citoyens afin de protéger un régime wadien moribond.

Quoi qu’il en soit, la radio ziguinchoroise qui a eu le mérite de faire cette annonce en premier doit désormais se donner les moyens de vérifier si les différents vols au départ de Ziguinchor pour la capitale sénégalaise sont arrivés à bon « aéroport ».

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Afrique / Monde, Cultures & civilisations, Senegambiana. Ajoutez ce permalien à vos favoris.