Libéria: Ingérence, bête immonde qui peut se transformer en Prix Nobel de la Paix

Ne venez pas me dire que Mme Helen Jonhson Sirleaf mérite son prix. Vous croire finira par me convaincre que je suis un petit naïf qui croit tout ce qu’on lui dit.

D’abord qui est Mme Sirleaf, présidente actuelle du Libéria ? Et pourquoi attendre la veille des élections présidentielles du Libéria pour lui octroyer un tel prix alors que l’on sait que ce ne seraient certainement pas les Libérians qui lui auraient octroyé un tel prix ?

Nous vous laissons le temps de vous faire votre propre idée sur ces questions et surtout demandez-vous quand auront lieu les élections au Libéria, pourquoi un tel plébiscite international pour une candidate à sa réelection?

Quant à nous, pour refuser de tomber dans le piège de l’évènementiel, nous proposons de revenir dans les prochains jours pour vous donner l’esprit de notre réaction. Car cela fait quelques mois que nous surveillons les élections africaines (en Afrique de l’ouest plus particulièrement).

Et il est évident que pour une énième fois, l’ingérence et la destruction de la bonne marche des institutions africaines apparaissent ici sous la forme d’un prix nobel de la paix, quand ce n’est pas l’ONU et autres OTAN qui agressent l’Afrique.

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Afrique / Monde, Cultures & civilisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.