Steve Jobs l’arabe-américain dont la « racaille » des banlieues pourrait s’inspirer

Salut la « caille-ra », savez-vous que Steve Jobs est le fils biologique d’un arabe syrien ?

Cela va vous plaire: C’est un arabe-américain, le génie du siècle dernier !
En effet le père de Steve Jobs on ne vous dira pas très souvent qui il est. Il s’appelle Abdul Fattah Jandali et pour s’américaniser après son émigration aux Etats-Unis dans les années 1950 où il allait poursuivre ses études universitaires, il s’est ajouté le nom de « John »: Abdul Fattah « John » Jandali.

Il a dans sa carrière d’étudiant en science politique rencontré une jeune américaine, Joanne Carole Sciebele, la mère de notre héros moderne et ont eu Steve Jobs avec une autre enfant plus tard, Mona Simpson, avant de divorcer.

Steve Jobs dont le cas nous intéresse ici, fut séparé de ses parents pour l’unique et principale raison que ses grand-parents américains du côté de sa mère qu’on qualifie de manière politiquement correcte de conservateurs, n’étaient rien d’autres que des racistes qui ne voulaient pas d’un arabe comme gendre.

C’est ainsi que Steve Jobs allait prendre le chemin de l’adoption suite à l’inconséquence de racistes comme on en trouve aujourd’hui encore en France ces énergumènes qui vont même jusqu’à trouver des moyens pour interdire les étudiants étrangers de trouver du travail et donc toute possibilité d’aspirer à obtenir de bonnes conditions pour de bonnes études.

Steve Jobs qui devait être confié à un couple d’avocats, si ces derniers n’avaient pas été à la recherche d’une jeune fille; allait donc être accepté par une famille américaine qui n’avait pas fait des études universitaires alors que la mère biologique posait comme condition la nécessité de pouvoir donner au nouveau-né une formation universitaire dans sa vie.

La petite soeur de Steve Jobs, Mona Simpson, naîtra néanmoins après que le jeune couple ait réussi à se réunir avant de se séparer par la suite quand le père avait décidé de retourner travailler dans son pays d’origine, la Syrie. Il reviendra plus tard aux Etats-unis et nul besoin de vous faire l’histoire de la Syrie, ce pays que les occidentaux voulaient encore détruire les institutions comme en Libye n’eût été le véto Sino-Russe et la neutralité des BRICS à l’ONU cette institution inutile, anti-démocratique.

Steve Jobs a réussi à faire des études à l’université qu’il n’a jamais fini. Steve Jobs comme cela nous saute aux yeux, n’a pas gardé son nom arabe-syrien, il a été élevé avec un nom américain et ce n’est certainement pas parce qu’il porte ce nom « américain » qu’il faille en déduire que cela lui aurait octroyé plus de neurones que s’il avait gardé Jindali comme nom de famille.

Steve Jobs n’a pas de grandes relations avec son père. Mais il reste avant tout « américain-arabe ». Nous ne traduisons pas tous ces renseignements dans le sens de sous-entendre qu’il aurait donné une quelconque importance à ces questions des origines culturelles ou pas. Nous n’en savons rien ou du moins il ne le manifeste.

Néanmoins, il reste qu’aux Etats-unies on aime évoquer les racines des grandes personnalités. De Bill Clinton à Obama, nous les avons vu voyager au Kenya ou en Irlande dans les terres de leurs ancêtres dans le but de faire un témoignage médiatisé de leurs origines culturelles diverses et métissées.

Aussi insignifiants que pourraient paraître de telles questions relatives aux origines culturelles, il nous semble qu’elles offrent un repère à un certain nombre de personnes qui aimeraient avoir des figures de références.

Ainsi, nous croyons que si l’on réservait une petite ligne dans les quotidiens du monde entier pour y évoquer le fait que Monsieur « Steve-Jobs » Jandali soit un arabe-américain, comme Barack Obama est un africain-américain ou Sarkozy un hongro-français, certainement que la « Caille-ra » y gagnerait quelque chose de très positif.

Nous avons utilisé ces textes:
Steve Jobs: An ‘Arab American’?
http://www.360east.com/ (11/09/2005)
Steve Jobs is a biological Arab-American with roots in Syria
http://www.yalibnan.com (2011/02/28)
Lire aussi:
Libye : Des millions de libyens morts et parfois sans « jobs arabes »…

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Afrique / Monde, Cultures & civilisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.