Sarkozy accuse Gbagbo d’avoir mis en prison les footballeurs ivoiriens

Comme nous le reprenions dans le post précédent, Sarkozy prend la Côte d’Ivoire pour un département de la France et pour lui, « le fait de soutenir un musulman, en l’occurrence Ouattara est un signe d’ouverture de la part de son régime ».

C’est bien intéressant de voir sur quelles bases monsieur Sarkozy assoit l’utilité d’intervenir en Côte d’Ivoire. Ainsi il accuse par exemple Laurent Gbagbo d’avoir enfermé l’équipe de football des éléphants de la Côte d’Ivoire:

« Gbagbo, ne l’oublions pas, c’est celui qui a emprisonné son équipe nationale de football parce qu’elle avait perdu un match! »

C’est encore une énième accusation gratuite contre Gbagbo. Les événements dont fait référence monsieur Sarkozy sont liés à l’élimination au premier tour de la 22e édition de la Coupe d’Afrique des Nations organisée conjointement au Ghana et au Nigeria du 22 janvier au 13 février 2000, et a été remportée par le Cameroun.

La Côte d’Ivoire était dans le Groupe A et voici les différents rencontres qu’elle avait joué : 24 janvier, Accra : Côte d’Ivoire-Togo (1 – 1) / 28 janvier, Accra : Cameroun-Côte d’Ivoire (3 – 0) / 31 janvier, Accra : Ghana-Côte d’Ivoire (0 – 2). Avec un match nul, une défaite et une victoire, la Côte d’Ivoire a été éliminée dès le 31 janvier 2000 et devait aussitôt plier bagages pour ne pas occasionner des dépenses supplémentaires selon la décision très militariste du chef de l’Etat.

Effectivement, le président de la République de la Côte d’Ivoire entre janvier et février 2000 était un certain Général Robert Guei qui était arrivé au pouvoir le 24 décembre 1999 par un coup d’état.

Cet ancien chef d’État- major, sans se demander si son Coup d’état n’avait pas quelque part joué sur le mental des joueurs de l’équipe nationale n’hésita pas à les mettre en prison.

Laurent Gbagbo arrive au pouvoir en 2000 certes. Mais entre fin octobre et début novembre 2000, c’est-à-dire 8 mois plus tard. En aucun cas donc, on ne saurait l’accuser d’avoir mis en prison les joueurs de son équipe nationale.

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.