Dear Colonel Philip Crowley, isn’t Laurent Gbagbo the George W. Bush of Ivory Coast?

Ejusdem farinae… (version anglaise/française)

It is certain to me that with their inability to convince President B. Obama with evidence about the “moral bankruptcy” of Laurent Gbagbo, U.S. diplomacy in Ivory Coast is using all types of tactics of communication like the social networks to make its propaganda.

Now, it is interesting to recall that Julian Assange is on parole. His problems with the law started after the disclosing of diplomatic cables of U.S. ambassadors on wiki leaks. So may be, it’s because diplomats want to cope with any future disclosure of such information often stamped « top secret » that people like Mr. Crowley allowed themselves to use tweeter network to make their anti-Gbagbo propaganda.

It is just an assumption that allows us to understand why Phillip Crowley has taken his own initiative to expose on the « tweeter-net » an insulting message about the obviousness of the moral bankruptcy of Laurent Gbagbo the President of Côte d’Ivoire (in respect of their Constitution). And without proof, he informs the www. that the security forces of Côte d’Ivoire have killed women who were holding a protest against President Gbagbo, that the country is out of resources:

“The moral bankruptcy of Laurent #Gbagbo is evident as his security forces killed women protesters and his country runs out of resources.”

Of course, to denounce Laurent Gbagbo in a Country like the USA full of ignorance and prejudice about Africa will be holding. No one ignores that the land of Uncle Sam is deeply convinced that Africa is the heart of darkness. Besides the caricature of an African president by a native of Brockton in Massachusetts will have collateral consequences. Brockton is a city where still survives ‘White supremacists’ and racism has escalated there since Barack Obama has become the President of the United States.

In other words, Philip Crowley, who is often on the TV stages like the Bill O’Reilly Factor in Fox News, is well aware that by tweeting unverifiable information for an out of control propaganda, his first readers are none other than the people of his hometown Brockton, that could be educated, ignorant, racist, xenophobic folks; yet American from all sides who will find in the spokesman of the U.S. diplomacy enough disinformation to feed their stereotypes on Africa. And certainly enough unverified elements to feed their hatred against President Barack Obama, who is, it must be reminded, of African descent.

Speaking also of moral bankruptcy, Phillip Crowley does not seem to take into account his military career under the Bush Administration. Does he forget that he went to the front line in foreign countries where innocent people were killed?

So, above all, it seems that Laurent Gbagbo is the George W. Bush of Côte d’Ivoire facing domestic terrorism and Assistant Secretary P. Crowley ought to have the decency to behave like a responsible man in a Bureau of Public Affairs, that’s the only guarantee of morality that Ivoirians and Africans request from you sir!

Il est certain pour nous que face à leur incapacité à convaincre preuves à l’appui le président Obama qu’en Côte d’Ivoire Gbagbo est l’homme à abattre, les diplomates américains à l’image de Phillip Crowley utilisent les réseaux sociaux pour faire de la propagande.

On se rappellera d’abord que Julian Assange est sous liberté conditionnelle. Des problèmes avec la justice après avoir divulgué sur wikileaks les cables diplomatiques des ambassadeurs américains. C’est certainement pour parer à toute divulgation future de telles informations souvent estampillées de top secrets que monsieur Crowley s’est permis d’utiliser tweeter pour faire de la propagande anti-Gbagbo.

C’est là juste une supposition qui nous permet de comprendre le pourquoi Phillip Crowley s’est autorisé à balancer sur la toile un message insultant sur l’évidence de la faillite morale de Laurent Gbagbo. Et sans preuves, il se permet de faire savoir au monde entier à travers internet que les forces de sécurité de la côte d’Ivoire ont tué des femmes qui faisaient une manifestation contre le président Gbagbo dont le pays est à court de ressources. Voici une dépêche AFP tirée sur la page tweeter de P. Crowley :

« Côte d`Ivoire: les USA dénoncent la « faillite morale » de Gbagbo » (voir sur Google)

On en est à ce niveau de types d’informations, les élucubrations d’un ancien militaire de la guerre d’Irak (entre autres) devenu porte parole de la diplomatie américaine que l’AFP peut envoyer partout dans le monde comme un discours qui engage les USA.

Et bien sûr lancer un tel propos dans une Amérique ignorante et plein de préjugés sur l’Afrique va faire long feu. Nul n’est sensé ignoré que dans le pays de l’Oncle Sam on a la conviction profonde que l’Afrique est le cœur des ténèbres. D’ailleurs la simple caricature d’un président Africain par un natif de Brockton dans le Massachussetts ne peut pas ne pas avoir des conséquences collatérales. Brockton est une ville où survivent les fameux « White Supremacists » et le racisme y est monté d’un cran depuis que Barack Obama est devenu le président des Etats-Unis.

En d’autres termes, Philip Crowley qui est souvent sur les plateaux télés à l’image de celui de Bill O’Reilly (Factor) dans Fox News, est bien conscient qu’en mettant sur sa page tweeter de telles informations invérifiables et propagandistes de surcroit, ses premiers lecteurs ne sont autres que les habitants de sa ville natale, américains éduqués, ignorants, racistes, xénophobes ; bref américains de tout bord qui trouveront ainsi chez ce porte parole de la diplomatie américaine de quoi nourrir leurs stéréotypes sur l’Afrique. Et certainement aussi de quoi nourrir leur haine envers le président Barack Obama qui a, faut-il le rappeler, une descendance africaine.

En parlant d’ailleurs de déchéance morale, Phillip Crowley militaire de formation ne semble pas prendre en compte le fait qu’il a été au front pour tuer des innocents dans des pays étrangers. Que plusieurs rébellions grouillent dans son pays au nom de la supériorité raciale parfois et que Laurent Gbagbo à une petite échelle géographique, c’est-à-dire la Côte d’Ivoire, fait face à un terrorisme intérieur. Et qu’enfin, au dessus de tout, il nous semble que Laurent Gbagbo est le George W. Bush de la Côte d’Ivoire qui fait face au « terrorisme domestique ».

Alors Monsieur Philip Crowley, ayez la décence de vous comportez en homme responsable, c’est le seul gage de moralité qu’on vous demande nous ivoiriens et africains !

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.